Peine de vie

amour bonheur condamnation perceptions solitude

« Elle n'est pas parfaite, je le sais

Mais je l'ai rencontré sur cette voie que j'ai prise pour l'esquiver

Quand tout était noir à mes yeux, je n'apercevais que sa lumière

C'était comme dans un rêve, je me sentais de nouveau heureux

Je sentais mes larmes disparaître

Du moins descendre dans ma poitrine pour effacer mes peines

C'était elle le tableau dans lequel

J'essayais de redessiner ma vie juste avec des mots

Dès lors, j'ai su que l'harmonie vient de la vie

La lumière instrumentalise des paroles qui s’inspirent de la nuit »

12.80

Effacer
Détails
Nombre de pages
128
Dimensions
14,8cm × 21,0cm

Alioune Badara Dioum est un jeune Sénégalais étudiant en Physique chimie à l'UADB. Né en 1998 à Joal, il publie son premier co-ouvrage Cupidon à Vie en janvier 2019.

 

  •  poésie
  •  solitude
  •  vie
  •  amour
  •  condamnation
  •  bonheur

 

 

Vous aimerez également

Je vois le monde tomber Mais je ne pense qu’à ma tombe Je regarde mes semblables sombrer Mais je ne vois que mon ombre Courant dans une route étroite Remplie et cernée par des fauches Le cœur sur la main droite Du sang sur la main gauche J’alterne le mal et le bien Car c’est moi l’humain
Je vois le monde tomber
12.80
En vacances à Balabio, Noah et son meilleur ami Guillaume apprennent la terrible légende de la Dame Blanche… En explorant l’îlot un jour, la pluie les oblige à se réfugier dans une grotte où ils découvrent un secret bien gardé qui mettra leur vie en danger. Qui se cache derrière tout ceci ? Mystère total pour nos deux aventuriers et leur famille.
Mystère à Balabio
11.70
Nelly Pujold, fillette plutôt curieuse, vit avec sa grand-mère dans une grande propriété entourée d’un champ de lavande. Malgré une jeunesse insouciante et heureuse, elle s’inquiète sans cesse de devoir perdre un jour tous ceux qu’elle chérit profondément. Prenant conscience qu’il lui faudra voler de ses propres ailes, elle va en quête de cette âme sœur lointaine et ...
La couleur des larmes
19.60
Pierre a des lacunes en français. À la demande de sa mère, il suit des cours particuliers avec un enseignant qui essayera de le remettre à niveau. Au fil de leurs divers entretiens, celui-ci fait des découvertes peu communes...
Mon premier cours particulier
11.70
Oscar, un caneton, est perdu. Il ne sait pas comment rejoindre sa famille. Il ne peut pas y arriver tout seul. Voilà une mission pour les animaux de la ferme des Ninous. Alors, prêt pour l’aventure ?
La ferme des Ninous - Mission caneton à la rescousse
13.00
Périple ressasse, de façon illustrée et au jour le jour, une période trouble de la vie de l’auteur. Ce récit autobiographique, sorte de retour aux sources, traduit pour Éric Barberi la libération. Écrire lui a en effet permis de mettre des mots sur ses états d'âme.
Périple
13.00
Son grand-père s’attendait-il à mourir ? Pourquoi cette lettre si énigmatique ? Que contient ce coffret qui pourrait mettre en danger ceux qui connaissent son existence ? Et qui est donc cette étrange inconnue ? Tant de questions qui taraudent l’esprit d’Anna, une jeune étudiante. Les réponses qu’elle cherche la mèneront, ainsi que ses amis, au cœur d’une incroyable ...
La guerre éternelle - Les sept sceaux
22.20
À la fin de l’été 2022, Marion et Colin, jeunes, amoureux et inséparables, trouvent une clé USB qui abrite le récit d’un amour adultère, passionnel et tumultueux vécu 25 ans auparavant. Cette histoire secrète est celle de Sophie, la mère de Colin. À travers cette lecture, ce dernier se plonge à la fin des années 90 et fait une découverte bouleversante.
Maviesanstoi
19.70
181 jours, 181 haïkus est un journal de bord bien particulier. Lors de son premier séjour au Japon, Jean-Baptiste Barois a chaque jour écrit un haïku pour exprimer son état d’esprit du moment. Légers, la plupart du temps, et permettant de dédramatiser, ces poèmes d’origine japonaise ont été des compagnons précieux pour l’auteur durant ses aventures dans ce pays. Grâce à eux, il ...
181 jours, 181 haïkus
20.10
Ceci n’est ni une pipe ni une pomme retrace les perceptions d’un passionné de peinture surréaliste, en général, et des œuvres de Dali et de Magritte en particulier. Celui-ci, ayant compris que l’univers du premier lui était inaccessible, se plonge dans l’analyse de celui du deuxième et nous entraîne au centre d’un débat stimulant, entre situations cocasses et interprétation ...
Ceci n’est ni une pipe ni une pomme
11.70
Voici un parcours poétique qui jalonne toute une vie. Selon les rencontres, les émotions ressenties, l’humeur, sensible, sarcastique, grinçante, la poésie exprime une réalité en un instant précis. Le poète n’est ni un chroniqueur ni un individu, il est l’essence de l’être. Le poète est relié à un au-delà perceptible pour lui seul et c’est ce qui ressort à la lecture de ...
Poèmes en vrac
16.50
1 2 3 372