Sortir de la nasse

afrique aliénation colonisation coutumes initiation

Ce livre, naviguant entre ethnologie, anthropologie et histoires du bas peuple, suit une approche dynamique basée sur les interactions entre les membres d’un clan, entre les clans d’un même village, entre les villages d’une même communauté puis entre cette communauté et le monde extérieur. Il revient sur l’histoire des Mbéré, de 1840 à nos jours, de culture qui s’est appauvrie au contact de la colonisation, au point que, tels des arbres transplantés, les générations actuelles, ignorant tout de leurs racines originelles, ne savent plus d’où elles viennent et qui elles sont. Mettant en lumière les mécanismes de la perte d’identité et le dévoiement des valeurs morales qui contrôlaient tous les aspects de la vie en Afrique, il rappelle le rôle de cheval de Troie joué par les religions importées et la promotion aveugle du messianisme religieux local qui ont détruit l’ordre existant sans proposer des modèles de sociétés inclusifs comme celui jadis mis en place par le culte traditionnel du Ndjobi.

23.50

Effacer
Détails
Nombre de pages
424
Dimensions
14,8cm × 21,0cm

Sainval Dimitri Olingui, né en 1983 à Brazzaville, est un officier de l’Armée de terre formé à l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr (2008-2011). Tenu de main ferme par la discipline de la grande muette, il est, à ses heures perdues, un esprit hybride marchant inexorablement vers le village planétaire, mais en retournant de temps en temps à ses origines pauvres et humbles dont il partage ici l’inestimable richesse avec l’humanité. Autodidacte en littérature, il a précédemment publié un recueil de poèmes intitulé les Amours Inachevées.

 

  •  colonisation
  •  Coutume
  •  initiation
  •  aliénation
  •  Afrique

Vous aimerez également

De l’impuissance des larmes à l’espérance d’Habacuc peint, avec lyrisme, pudeur et une sagesse sans âge, les nouvelles réalités africaines. Le style simple et digeste de l'auteur emballe le lecteur dans une toge prophétique et ne lui montre qu’une seule voie : celle de l’espérance. C’est une œuvre passionnante et accessible à tous les peuples et à toutes les couches sociales.
De l’impuissance des larmes à l’espérance d’Habacuc
14.40
Il se passe des choses étranges dans le petit village de Varens. Avec Thomas, mon meilleur ami, j'ai tenté de découvrir les secrets qu'il cache en visitant le château de la famille Varens, les fondateurs de la bourgade. Mais ce que nous avons découvert ce soir-là dépasse de loin notre espérance et, désormais, il n'y aura pas possibilité d'un retour en arrière. Nous ne pouvons en parler ...
L'énigme de la famille Varens
16.40
« En 2015, le vent du malheur s’abat sur ma famille. D’abord mon père, puis ma mère. En 2018, c’est au tour de ma sœur, puis en 2019 vient mon tour. Plus qu’un tourbillon de problèmes de santé, cette sournoise maladie est un voyage initiatique qui s’ouvre à moi, comme la possibilité de sortir enfin la tête hors de cet enfermement du quotidien, et de comprendre pourquoi le corps ...
Tropique du cancer - La fin d'un désert affectif
27.00
Pendant la ménopause, les femmes, en particulier celles de la cinquantaine, se posent plusieurs questions qui restent très souvent sans réponse. Elles sont liées à leur corps qui change, la beauté, les relations avec leur entourage, le maintien de la forme… Proposant quelques ouvertures, J’assume mes rides, et vous ? traite de ces sujets sur un ton léger, avec une bonne dose ...
J'assume mes rides, et vous ?
11.70
L’épouse du plus grand promoteur de la côte est des États-Unis est assassinée. Sur son corps est posée une image de la Vierge Marie, signature du « tueur à la Vierge » qui a sévi quatre ans auparavant. Ce nouveau meurtre fait resurgir, chez le lieutenant Mike Perugiano, tous ses démons, ses doutes, et l’échec de n’avoir pu arrêter l’assassin. Y a-t-il dans ce crime de nouveaux ...
Je vous salue Marie…
19.50
Les anges ne meurent jamais est un véritable régal littéraire qui retrace des événements forts ayant ponctué la vie de Rémi Hooper, un Franco-Américain, dans le bocage normand. Sur fond de la Seconde Guerre mondiale, entre personnages prenants et aventures peu ordinaires, c’est également un ascenseur émotionnel vivant et intense que vous êtes invités à emprunter.
Les anges ne meurent jamais
11.70
Dispersion de la lumière résulte de l’introspection de l’auteure et de l’exploration de son corps en étroite relation avec les éléments de la nature. Il rend également compte de l’observation minutieuse des sensations produites par ces derniers qui modifie ou donne forme à sa perception ou sa conception de la réalité.
Dispersion de la lumière - Dispersión de la luz
12.80
Le réveil des silences vertigés est un ensemble de poèmes qui reflètent la nature, le vide et la beauté. Ils représentent également le combat de l'auteur pour une société où la justice et l'équité se tendent la main. Laissez-vous emporter à l'orée des vers et enivrez-vous.
Le réveil des silences vertigés
11.70
Les petits diables commencent à faire parler d’eux. Ils attaquent les mosquées de France et d’Angleterre et il devient impératif de les stopper. Malheureusement, il est difficile de prendre contact avec eux, ils se sont volatilisés. Dans quelle partie du monde sont-ils cachés ? Que va-t-il se passer durant leur mystérieuse disparition ? La réponse se trouve entre les lignes.
Trois ans après l’attentat
11.70
« Mon monde n’a pas toujours été aussi chaotique. Au contraire, ma catégorie, créée dans un moule de privilèges, avait une idée précise de mon destin. Avant la révolte, rien n’était aussi limpide que mon futur. Alors, comment avons-nous tout perdu ? Je comprends difficilement comment j’en suis arrivée à cette incertitude constante qui rythme ma vie. Je rêve de pouvoir un jour ...
Noire osmose
23.80
Le gouffre des innocentes - Ou que le diable l’emporte est un recueil de nouvelles mêlant fantastique et thriller. La frontière entre les deux univers est ténue : ils s’entrecroisent et se confondent. Laissez-vous transporter, surprendre et frissonnez ! Un ouvrage à ne pas placer entre toutes les mains car de sa lecture, vous ne sortirez pas indemnes. Certaines images et certains ...
Le gouffre des innocentes Ou que le diable l’emporte
12.40
Vous avez des enfants ? retrace les expériences de Marie Lerbeil, l’auteure, sur le chemin de la maternité. Sur un fond éclectique où humour, colère et cynisme se succèdent, elle y « accouche » des mots traduisant ses manques, ses douleurs et ses perceptions. Page après page, au bout de chaque ligne, s’y dessine de la détermination, une confiance acharnée, une persévérance forte ...
Vous avez des enfants ?
14.40
1 2 3 367