La Palestine assassinée

Droit international Israël nettoyage ethnique Palestine sionisme

En cette période de chasse aux sorcières où critiquer Israël est facilement taxé d’antisémitisme et où l’amalgame entre ce délit et l’antisionisme se répand un peu partout, revenir au passé, aux prémices du sionisme, cela semble bien nécessaire pour une meilleure compréhension du présent et de l’avenir et pour rétablir une vérité à laquelle ont droit en premier lieu les Palestiniens. Hé oui, l’histoire écrite par les vainqueurs, pourtant sérieusement mise à mal par les travaux remarquables des « nouveaux historiens » israéliens, reste malgré tout acceptée par beaucoup… Aussi, l’on continue à parler du « problème palestinien » comme si la responsabilité de la situation actuelle n’en incombait ni à Israël, ni à ceux qui avaient permis son établissement ! On continue à croire au mythe d’« une terre sans peuple pour un peuple sans terre », aux mensonges quant au soi-disant départ volontaire des habitants. On zappe la réalité de la NAkba et ses horreurs : le nombre de Palestiniens tués, les 800.000 expulsés, les villages et villes anéantis, le nettoyage ethnique, la voracité pantagruélique de l’état colonisateur.
Et pourtant les faits sont là. Les preuves sont irréfutables. On ne peut faire comme si on ne savait pas. Il y va de la justice et de la survie du peuple palestinien.
Ce livre, l’auteure l’a conçu comme un outil pour qui n’a pas lu les Finkelstein, Pappé, Sand, Chomsky et autres analystes pointus. Elle espère qu’il donnera (notamment aux enseignants) les bases essentielles à la compréhension de l’idéologie sioniste, ferment de l’installation juive en Palestine et de l’éviction de ses habitants légitimes et qu’en découlera une réflexion critique indépendante de toute manipulation et propagande.

10.00

Effacer
Détails
Nombre de pages
100
Dimensions
14,8cm × 21,0cm

Michèle Hicorne a été professeure de français dans les deux dernières années du secondaire. Le sort réservé aux migrants par l’Europe et la violation continuelle du droit international dans un oubli total de la justice sont au cœur de ses préoccupations. L’auteure de « La Taroumit », récit autobiographique sur sa vie chez les Berbères et de « Des mots pour la Palestine », recueil de poèmes écrit après une mission civile en Palestine, est membre de différentes associations belgo-palestiniennes. Son dernier voyage en Cisjordanie date de novembre 2018.

 

  •  Droit international
  •  nettoyage ethnique
  •  sionisme
  •  conscience
  •  Israël

 

 

Vous aimerez également

À l’heure des divisions et de l’incompréhension, Franck Juré souhaite offrir à ses lecteurs et à ses proches un cadeau. Il se lance alors un défi : écrire 100 poèmes dédicacés à 100 personnes. « Objet littéraire collectif », Tous quelqu’un, tous poètes vous fait vivre la poésie par procuration, la poésie pour tous…
Tous quelqu'un, tous poètes
18.90
Destins en croix - Ensemble ils sont une chose, séparément ils sont autre chose dépeint une histoire humaine. L'auteur y relate une somme de rendez-vous improbables qui n’avaient pourtant aucune raison d’exister. Plusieurs de ces rencontres soulignent à la fois nos victoires et nos échecs. Cela résume bien la vie, cette forte dépendance de ce que l’on gagne par rapport à ce que ...
Destins en croix - Ensemble ils sont une chose, séparément ils sont autre chose
23.30
Seule dans mon champ de lavande est un ouvrage dévoué et sincère qui met en avant les actes discriminatoires pesant encore et toujours sur de nombreuses personnes dites « différentes ». Il parle également de cet ami, ce mari, ce père, cette mère, cet inconnu, ces camarades et de cette société qui détruisent sans réelle conscience une envie d’exister, de sourire et de rire.
Seule dans mon champ de lavande
13.20
Une rencontre : celle du fond à sa forme, prenant corps aux singularités d’un être. De sa courte vie durant, son existence heurte la supériorité de ses appétences littéraires à ses contrariétés intérieures. L’oint teint est un rendez-vous schizophrénique qui offre un monde de mystères humains, profonds et cultivés. Chut, écoutez plutôt : d’un carnet blanc et noirci ...
L'oint teint
13.60
Demain manager est un guide pratique simple et efficace vous permettant de vous évaluer sur les éléments fondamentaux du management. Il est destiné à tous : étudiant, enseignant, manager en devenir ou expérimenté souhaitant réinterroger son action. Cet ouvrage vous invite à appréhender le métier de manager selon quatre notions : la sélection, l’animation, la passion et la ...
Demain manager
12.00
À moitié humain, Karu vit dans un monde où personne ne le connaît. Sa vie se résume à effectuer différentes missions qu’il reçoit par SMS. Un jour, de retour chez lui, il y découvre une lettre anonyme et son expéditeur semble le connaître. Avant d’avoir pu la déchiffrer, il se retrouve propulsé dans un décor qui lui est inconnu. Au fil des dimensions dans lesquelles il est ...
La douleur de Karu
12.00
Le ballet des corbeaux est une poésie en clair-obscur où existe dans l’ombre de la plume de Chantal Leuvrey une cohorte de corbeaux. Fidèles compagnons d’une enfance solitaire, vécue dans une campagne enneigée, ces oiseaux noirs dits maléfiques tournoyaient sur les grandes plaines. Elle rêvait de s’envoler sur leurs ailes vers un ailleurs plus clément, eux qui représentaient une ...
Le ballet des corbeaux
12.00
Vices et délices - Mille et un parfums de femmes décrit l’évolution d’une sexualité hors-norme et d’un amour inconditionnel pour la gent féminine. Une libido débridée et assumée, un chemin qui, au-delà de l’aspect charnel et sexuel, amène le narrateur à connaître et à comprendre les femmes dans les situations les plus excitantes tant sur le plan émotionnel que mental.
Vices et délices Mille et un parfums de femmes
20.10
Après le décès de son père, Marylène Désiré décide de faire le récit de sa vie, de ses joies et de ses chagrins. Pour elle, c’est une façon de vaincre la mort afin qu’elle n’ait pas le dernier mot. Alors, elle instaure un dialogue avec celui-ci et retrace son enfance dans le milieu des petits paysans, les années passées en Algérie en tant « qu’appelé » du continent, son ...
L’essentiel - est invisible pour les yeux
16.40
En ce lieu que l’on nomme l’Arnaga, Là où sont nées de nobles poésies, J’ai compris que les moments de la vie Ont un sens que je n’imaginais pas. C’est pourquoi, sur eux, j’entretiens le propos, Bavardage anodin qui sonde la réalité, Et fait, de ces clichés, des sujets composés Que je décris parfois avec mes meilleurs mots. Ils se mêlent aux regards sur les ...
La vie infiniment
21.80
1 2 3 445