Comme un chapelet

Jouissance poésie temps transe

« Le jeune « Vieux Beti » nous revient cette fois, avec entre les mains, un Chapelet humaniste, nullement religieux, composé de perles de cristal et de cornaline qui, telles des gouttes de pluie, tombent sur le cordon coincé entre le pouce et l’index selon la trajectoire que leur assigne « sa patoche », qui sait si bien « essuyer les larmes » de la bien-aimée « Elle ».

« Elle » n’est autre que son « Soi », son « Autre Moi ». Cette muse non nommée mais qu’il « serre sur son cœur » pour que « s’ouvre les barrières », les écluses de la navigation entre passé, présent pour déboucher dans « une aventure flottante qui annonce l’avènement d’un monde épicé ».

Pris dans « la frénésie de son « cœur pur d’espoir », le poète ramène à la vie ceux que les mémoires sclérosées des vivants ont enterrés sous les cendres de l’oubli : Dadié, Njawé et tous les autres d’ici et de là-bas, esquivant soigneusement le « suivisme » d’une Négritude dépérie, déversant subtilement tour à tour son extase jouissive et sa révolte contre le « soutaneux qui « a traîné ses guêtres dans toutes les buvettes à putes ! »

De la transe « d’une jouissance en continuum », le poète revient à la condition humaine inévitable, celle qui fait entreprendre à tout humain « le voyage pour lequel on ne délivre qu’un billet aller-simple » pour reprendre l’expression d’Eboa Lotin, un autre fils de ce pays « Afrique en miniature ». Alors, tous ceux qui l’ont connu, aimé et détesté peut-être pourront lire sur son épitaphe : « Il était là, il est parti, Tout à côté de nous ! »

Billet d'Alfoncyne Nyélenga Bouya

10.40

Effacer
Détails
Nombre de pages
104
Dimensions
14,8cm × 21,0cm

Baltazar Atangana Noah, dit Nkul Beti, est écrivain, critique littéraire et chercheur au département de français de l'université de Yaoundé I. Comme un chapelet est son troisième fait littéraire après Mixture (2014) et Aux Hommes de tout... (2016). Il est, par ailleurs, contributeur dans plusieurs anthologies.

 

  •  Jouissance
  •  temps
  •  transe
  •  poésie

Vous aimerez également

Dodicimila donne furono violentate durante la guerra del 39-45 nel sud Italia...Padri, fratelli, vicini, preti e estranei furono selvaggiamente assassinati per aver tentato di intervenire.Il Senato italiano nel 1990, dopo un'indagine che ha coinvolto ritardi senatoriali e politici, ha concluso che queste tragedie erano reali. Tuttavia, per tutte queste donne non è mai stato riconosciuto lo ...
Senza rumore, impossibile addormentarsi
18.50
« Tu as trois-cent-soixante jours pour devenir magicien. Je te guiderai, jour après jour, et te donnerai des recettes magiques pour affiner ta perception du monde. Tu apprendras à méditer dans le champ quantique, à ressentir les éléments et à t’en servir pour ta magie. Tu trouveras ta baguette magique qui te protégera contre tous les sortilèges. C’est une véritable révélation de ...
360 jours pour devenir magicien
22.00
À la suite d’un différend, Éliane, sa sœur et sa mère rompent tout lien. Si Éliane réussit à reprendre contact avec cette dernière quelque temps avant son décès, la tâche s’avère plus difficile avec sa sœur. Encore rongée par la perte de celle qui l’a mise au monde, le choc est violent lorsqu’elle constate que l’héritage de la défunte se réduit à peau de chagrin, sans ...
L’alliance de la discorde
20.70
Ce récit d’une famille ordinaire nous fait découvrir, au fil des pages, un terrible secret familial. Commençant par une introspection dans les années soixante-dix en Bretagne, où l’on plonge dans les grandes vacances aoûtiennes décrites avec précision, l’auteur prend le contrepied et, à travers des lignes ombrageuses, nous emmène à Paris pendant la Seconde Guerre mondiale.
Un obscur secret
13.20
Le chemin des Réchappés relate l’histoire d’une fille qui s’assoit sur la plage tous les jours, regardant la mer. Qu’attend-elle ? Les amours et les rencontres se succèdent autour d’elle et peu à peu, des liens se tissent entre elle et les habitants de la calanque. Quel sera l’impact de cette proximité dans chacune de leur vie ?
Le chemin des Réchappés
12.00
Lettre à mon père est le témoignage sans jugement que rend Carole Mader à son père. Homme charismatique, rongé par les démons de son enfance, très affectueux et pourtant absent, elle hérite de lui l’amour, l’écriture et le pouvoir des mots. C’est aussi un hommage qu’elle lui adresse en lissant sur du papier tout ce qu’elle n’a pas pu lui dire afin de mieux faire son deuil. ...
Lettre à mon père
12.00
Jésus est venu, Jean le baptise. Du lac de Tibériade à Jérusalem, Jésus va entamer une longue marche vers la lumière en désignant dans chaque village une âme prédestinée à le suivre. Les douze apôtres auront ainsi la mission de construire dans le monde un cœur aimant dans chaque église, reflet de l’amour et de la joie. Cet ouvrage peut être une réponse à la perte de la foi qui ...
J’étais avec Jésus
27.00
Dans un monde voué à la nuit, un mariage magico-cannibale ramène la lumière du matin… et le mélange des genres… Des siècles plus tard, le royaume de sa majesté Galle le Mélangeur, né d’une morne impériale et d’un vif royal, reste divisé entre mornes et vifs, jusqu’au jour où l’un des mornes du royaume, sale et seul, se pique d’une passion inhabituelle pour son « genre ...
Les Mornes
12.00
Fruit d’un constat, Incendies de conduits de cheminée met en exergue les compétences consubstantielles à détenir en matière de combustion et de Réglementation de prévention contre le danger d’incendie. Il fournit également des connaissances pour porter secours lors de l’extinction du feu au cours des sinistres et pour satisfaire les obligations d’Expertise de Justice. Cet ...
Incendies de conduits de cheminée
12.00
Une fois la célèbre Bataille d’Iéna achevée, le 14 octobre 1806, Hegel déambule dans la ville dévastée. Protégeant dans sa poche le manuscrit de sa Phénoménologie de l’Esprit, il est intrigué par le spectacle d’un épais nuage de poussière : Napoléon, entouré de ses officiers, vient dresser l’état des lieux et des combats. Or, le philosophe ne voit pas en lui l’ennemi des ...
Napoléon ou « L’âme du monde »
12.00
1 2 3 468