Vie, mort, morts symboliques

Camps de la mort idéaux Partage Résilience Tragédie Humaine

Ancien déporté d’Auschwitz, Isaac, philosophe de métier, s’installe dans un petit village ignorant qu’il est composé d’ex-résistants et collaborateurs dans la Deuxième Guerre mondiale. Trahi par le numéro gravé dans son bras, il est, à son insu, à l’origine du retour des « vieux démons » entre les habitants… À la demande du professeur de l’école et du maire, il accepte de témoigner de son vécu dans le camp de la mort et de répondre aux questions des élèves et des adultes. Malgré les hostilités qu’il suscite autour de lui, il devient, grâce à son expérience et son savoir, le personnage central des lieux. Dès son arrivée, en parlant de la vie, de la mort et des morts symboliques, il ne cesse de répandre l’esprit de tolérance et de fraternité. Pour lui, les « morts symboliques » représentent la pierre angulaire du développement de l’humain. Sans elles, ce dernier resterait fixé à « l’animalité ».

11.70

Effacer
Détails
Nombre de pages
104
Dimensions
14,8cm × 21cm

José Carcel

C’est soucieux de partager ses modestes idées nées de son expérience clinique et de son vécu que José Carcel écrit Vie, mort, morts symboliques.Camps de la mort, Résilience, Tragédie Humaine, Partage, Idéaux

  • Camps de la mort
  • Résilience
  • Tragédie Humaine
  • Partage
  • Idéaux

Vous aimerez également

Professeur de philosophie au lycée Notre Dame de la Paix, Adam souhaite apprendre aux jeunes lycéens à explorer le monde de la pensée philosophique et à se penser eux-mêmes à travers ce qui, selon eux, les « étouffe » dans la relation avec l’autre et avec soi-même. Hélas, aussitôt, il se heurte à l’hostilité d’un directeur intégriste et paranoïaque qui voit dans sa ...
Le cri existentiel
15.30
Affligée par les maltraitances conjugales subies par sa sœur Héloïse, Céline contacte son ami Fred, écrivain de métier, pour lui faire part de ses inquiétudes. Dans le but d’alerter les autorités publiques, ce dernier se propose d’écrire une pièce de théâtre à l’attention particulière des juges et des femmes maltraitées. Ainsi parlait Lalimace met en scène les difficultés ...
Ainsi parlait Lalimace - La maltraitance conjugale
11.70
Alors que la peur de mourir à cause de la Covid-19 gagne l’esprit des habitants de Ralbolville, Alfred et Hugo, l’un biologiste, l’autre psychologue clinicien, se retrouvent pour échanger sur ce qu’ils appellent « les questions essentielles de la vie »… L’un situe le monde, ainsi que lui-même, en fonction de la conscience d’exister, et l’autre ne vit que pour se préserver ...
Force de vivre, force d’exister
14.00
Jeannot, jeune journaliste du journal « l’Arrière-plan », est chargé de mener une enquête sur Jack Letruand, accusé, par Fred et Fabien, d'escroquerie, menaces et maltraitance psychologique. Cet homme, sans foi ni loi, aux discours fallacieux, s’acharne à nier les faits, voire à les retourner contre ses accusateurs… Mais où est donc la justice ?
Justice, où es-tu ?
13.20
Federico Garcia Lorca est un jeune idéaliste en rupture avec le système totalitaire, amoureux du « rêve de la France éternelle » et de la philosophie du siècle des Lumières. Sous l’impulsion d’un ancien marin, ce dernier prendra conscience peu à peu de la réalité de la vie française, sans toutefois renoncer aux valeurs que ses parents lui ont inculquées… Ce roman met en ...
Mourir à la française
13.60
« Ça y est, on est à la maison. Fussion, viens avec le bébé. Écoute Lak, toi, Fussion et Lunk, allez en direction des goro noirs. Ils sauront te protéger, n’essaye pas de t’enfuir et donne-moi toutes ces épées. »
L’équipe Fussion de la mort et l’équipe Samouraïs
12.00
Écrire des strophes est un exercice qui demande, parfois, d’être confiné dans un environnement calme. Avec la survenue de la pandémie de la covid, plusieurs se sont trouvés dans cette situation de monotonie. C’est ainsi que, dans l’optique de raviver leur quotidien, Daniel Labonne a proposé à ses amis un poème qu'il rédige tous les deux jours avec pour thème : le virus.
Apprivoiser Corona Poèmes pour tous, écrits durant le confinement
12.00
Dans H comme Haine - Apprentissage de la délinquance, l’auteur relate son parcours difficile. C’est seulement soixante ans après sa naissance qu’il a appris l’existence de sa « vraie » mère. Il a pu faire sa connaissance avant qu’elle ne parte, mais il aurait aimé le faire beaucoup plus tôt. Aujourd’hui, il a atteint le bout du tunnel. Pourtant, que du chemin pour y arriver ! ...
H comme Haine - L’apprentissage de la délinquance
16.50
À la suite d'une prédiction céleste, plusieurs jeunes se font embarquer dans un conflit orchestré par une entité divine aux desseins flous. Plongés dans un affrontement remuant profondément leurs convictions morales, ils suivent un élu dans une aventure dont l'issue est incertaine...
L'infamie divine
20.50
Négligé par ses parents, Benjamin grandit en ayant comme repères les diktats et la propagande en vigueur sur les réseaux sociaux. Modelé par son milieu familial et le contexte social dans lequel il évolue, il bascule dans l'extrémisme politique et commet l'irréparable à quinze ans. Malgré une prise de conscience progressive, se libérer des lourdes chaînes de son passé semble ...
Les mains des autres
22.40
Réduit à vendre son amitié par le truchement d’une agence spécialisée dans ce secteur florissant, Tristan se retrouve à la solde de Eugène Lartaud, un vieillard fantasque. Le jeune homme ne tarde pas alors à se demander s’il a frappé à la bonne porte. Recueil de cinq récits taillés à la serpe, Mon ami et autres nouvelles vous plonge dans un univers hypnotique où l’absurde se ...
Mon ami et autres nouvelles
12.00
Après avoir sauvé son père d’un odieux chantage en Amérique et une jeune femme harcelée par son patron, Jack Summer sort de sa zone de confort et étend ses pouvoirs. Cet aveugle, que personne ne soupçonne jusqu'ici, s’engage cette fois à aider une colonie de chiroptères en mauvaise posture. Réussira-t-il sa mission sans être démasqué ?
Un héros sans visage - Tome II
21.90
Un nouveau cycle s’ouvre sur Pénombre, un campus réputé. Quennie y est admise et, bien que surprise, est ravie de pouvoir le rejoindre. Seulement, elle se rend rapidement compte qu’il ne sera pas aussi simple d’y étudier, surtout avec les voix qui la hantent et la poussent au trépas…
Pénombre
22.40
Eduardo a tout dans la vie pour être heureux. Cependant, un jour, le diagnostic tombe : il souffre d’une insuffisance rénale. Tout autour de lui commence à s’effondrer. Il n’a plus aucun contrôle sur sa vie. Toutefois, quand tout semble impossible, le passé revient en force et l’impensable se produit.
L’amour en liste d’attente
18.10
Recueil de poèmes, dans Mot à mot, la joie, la peine et la réalité, avec ce qu’elles peuvent avoir de dimension, se mêlent. La lexie y est empreinte de chaleur et de partage, tout en ponctuant les inclinaisons de l’auteure où entre la nature si belle à protéger l’empathie nécessaire à l’humanité s’accroche au présent pour entraîner le rêve ou la raison…
Mot à mot
12.00
1 2 3 426