Route sans fin

héritages émotionnels Humanité Mémoire résistance transmission

La route est sans fin pour qui s’attache à résister aux bourreaux. Grand-père et grand-mère et tant d’autres encore étaient engagés totalement, sans la moindre hésitation, à la recherche de ce que l’humanité peut offrir de plus digne.

Une étrange sensation s’est peu à peu emparée de l’auteur, mêlant l’envie de connaître, la peur de savoir, l’admiration pour les êtres d’hier et d’aujourd’hui.

Son enfance s’était déroulée apparemment sans la moindre douleur de manque affectif. Tout était normal. Grand-père était mort pendant la guerre. Grand-mère n’en parlait que très rarement et jamais ne montrait une larme.

Voilà, rien de troublant au premier abord pour les âmes enfantines : un simple fait.

Survint un beau jour, vers la quarantaine bien sonnée, une incompressible souffrance. Un dialogue s’était instauré avec grand-père, le Résistant. L’héritage se faisait chaque jour un peu plus insistant, au point de mettre en route une écriture « flottant » entre passé vérifié ou imaginé et présent.

Ils ont volé grand père, ils ont abîmé grand-mère et tant de héros ordinaires. Ils n’ont fait disparaître personne. Ils sont dans les mémoires des descendants, inaltérables, inoubliables. Ils vivent.

Grand-père avait pris la main du petit fils. Merci, Grand père.

17.20

Effacer
Détails
Nombre de pages
168
Dimensions
14,8cm × 21,0cm

Né en hiver 1952, à Lure dans le département de la Haute-Saône, Denis Parisot après des études complètes de sociologie pour, disait-il, mieux comprendre et refaire le monde, s’est mis à enseigner la sociologie à l’Université. Il compte à son actif des écrits successifs, sociologiques, centrés sur les pratiques sociales et les sports de loisirs, les sports et le genre, les nouvelles formes de tourisme actif et de développement durable. Ses fonctions occupées dans divers pays du globe lui ont permis de cultiver un état d’esprit d’entraide et de découverte qu’il a à cœur de transmettre aux prochaines générations.

Vous aimerez également

Bertrand de Castella, reporter-photographe, revient du Guatemala où sa femme et sa fille avaient été kidnappées par des guérilléros. Malheureusement, après l’assassinat de son épouse, il se retrouve seul avec sa fille Julie. Un matin, la petite fait la connaissance devant l’ascenseur de Diane Lacroix, la jolie voisine qui habite dans l’appartement d’à côté, et de sa petite ...
L'enfant d'à côté
16.40
« Sources » sous les habitations – Danger pour notre santé ! est le récit d’une aventure survenue dans un monde dont l’auteur ignorait l’existence, hors des clous de la médecine enseignée dans nos universités. Face à des pathologies inexpliquées qui surprennent le corps médical, le Dr Récan propose dans cet ouvrage une solution pas chère, accessible à tous, dont la ...
« Sources » sous les habitations - Danger pour notre santé !
12.00
Une jeune femme artiste se jette dans l’existence à folle allure. Elle se frotte aux tourments des rencontres et tente de comprendre les relations humaines qui nous brutalisent. Pour faire sa place, il lui faudra cheminer douloureusement dans la vie et découvrir en soi la source où puiser la force puissante de la création artistique et des liens aux autres.
Brutalités du cœur
17.70
Sentiments et émotions nourrissent le fil de la vie. C’est avec des rencontres artistiques que les personnages de ces histoires vacillent entre incompréhension et amitiés, crainte et bien-être, haine et amour. Ces nouvelles inspirées de peintures, de lieux muséaux et d’architectures sont des mises à jour entre perceptions et fantaisies. De la réalité à la fiction, il n’y a ...
Contes de musées
13.00
Un prêtre expie la faute d’avoir mis sous le boisseau les cris de certains enfants martyrisés par sa hiérarchie et une aristocratie proche du pouvoir. Friedrich, homme d’affaires vivant en Suisse, sera le vengeur, avec ses pairs et ex-compagnons de route, de Lukas qui ne supportait plus son enfance brisée. Arrivé à Paris, il fait séquestrer le prêtre afin d’atteindre la tête de ...
Ave verum corpus
27.20
« Vous, humains, vous sortez d’un tunnel à votre naissance et rentrez dans un nouveau lors de votre mort “physique”. Souvent, ce qu’on appelait le destin me hantait, mais pas seulement lui. Il y avait un être qui, de jour comme de nuit, cherchait à me transformer les neurones pour me faire changer d’avis. Il finit, une nuit, à la lumière d’une bougie mal accrochée sur mon ...
23 grammes, la possibilité d’une âme - De vos rêves à la réalité
23.70
À ronde-moutons sur le green est un polar décalé mettant en scène un binôme de flics de choc, Molly et Ange, chargés d’enquêter sur un crime en Bretagne intérieure entre greens de golf et moutons. Énergiques et atypiques, épicuriens dans l’âme, ils accomplissent leur mission pour nous régaler de bons mots, sous la très haute surveillance d’un divisionnaire colérique.
À ronde-moutons sur le green
14.80
Ce recueil est le chemin des dernières années de l’auteure. Il a été étroit et dangereux parfois. Un passage couvert par la drogue, une sexualité éternellement en mouvement, un amour qui valait vraiment le détour, un serpent qui empêche d’avancer, un corps souvent lourd à porter, mais surtout une voie sécurisée par les femmes et des papillons bleus qui lui ont permis de mieux ...
Les papillons chassent les serpents
12.00
« Au fil de nos vies… de nos multiples histoires… parfums de boudoir… et de violettes en fleurs… Subtile fragrance d’une autrefois… jamais oublié… j’entends encore les battements de son cœur s’échouer, à l’infini, sur mes propres rives… emportant ces jours manqués où nous n’étions que l’égarement de nous-mêmes. Revenir à cet instant, libéré de ces écorces ...
Dansez sur mes lèvres... Je suis libre
18.50
« … Je dirais que chacun voit les choses à travers son propre filtre, un peu comme un prisme qui déforme les choses en fonction de sa taille, de sa couleur et de sa forme. Et chacun est persuadé d’y voir la vérité, tu comprends ? » Désormais au collège, Manon s’interroge bien souvent sur les réactions et comportements de son frère et de ses camarades, en règle générale. Ayant ...
L’arbuste
20.00
1 2 3 450