Votre panier est vide.

Les voleurs de rêves

désillusion Guerre religion souffrance Triangle amoureux

Les voleurs de rêves porte bien son nom. C’est même peu de le dire. Je reviens de Gorée, de Taax, de Dakar… Des espaces généreusement dotés par le Ciel. Malheureusement, les hommes et les femmes qui y vivent ne sont pas heureux. Ce sont pourtant des êtres humains normaux qui pétrissent la pâte de l’amour et qui rêvent. Ils rêvent d’un ciel bleu et d’une vie comblée. Des hommes comme Badou et Malick. Des femmes comme Madjiguène et Jeannine. Leurs rêves sont beaux comme l’amour qui les saoule. Pourtant ils sont malheureux. Ces personnages sont piégés et broyés par une société sans cœur. Une société dont l’humanité s’effrite sur l’autel du vice, de la cupidité et de la guerre. Souvent au nom de Dieu. Des hommes à la morale défaite entraînent des innocents dans cette spirale nauséabonde. C’est l’homme qui écrase l’homme. Hélas…

Heureusement, la plume de Oumar Ndao console et apaise les douleurs. Sa plume estompe « la parenthèse de sang ». Mais que dire quand le monde des hommes flirte avec l’abject et l’immonde ?

Que dire quand des gens qui rêvent sont écrasés par des appétits bestiaux ?

Que faire quand une vie, pour rien, est souillée, arrachée ?

Les voleurs de rêves, un appel au monde, un appel à la vie malgré la lourdeur des malheurs.

Les voleurs de rêves pour ne pas que meure le rêve. Le rêve d’un monde plus humain. Plus fleuri.

Extrait de la préface

11.20

Effacer
Détails
Nombre de pages
112
Dimensions
14,8cm × 21,0cm

Né à Dakar au Sénégal, Oumar Ndao vit et travaille depuis 1988 à Abidjan, Journaliste de profession, il est aussi auteur de deux recueils de nouvelles : « corps et âme » (Nouvelles Éditions Ivoiriennes, 2001), « C’est idiot d’aimer » (Go Media Édition, 2011). Et d’un roman « Imagine » (Hora Antes Editoriale, 2017).

 

  •  espoir
  •  Guerre
  •  rêve
  •  religion
  •  vol
  •  roman

Vous aimerez également

Depuis décembre 2019, la pandémie de covid accapare toute l’attention populaire et des médias. Dans l’ombre, et depuis bien plus longtemps, sévit pourtant une autre pandémie redoutable : la connerie. Alistair Mc Brown, directeur de projet à l’OMS, s’est entouré d’une équipe de scientifiques pour l’étudier en détail. Il présente ici les résultats de ces travaux classés ...
L’autre pandémie
13.60
Orpheline et élevée par un oncle protecteur, Maëlys mène une vie de châtelaine qui l’épanouit et la comble. Malheureusement, elle est rattrapée par un passé qu’elle ignore complètement et devient la cible d’un tueur légendaire. Et si sa vie était liée à un glorieux passé ? Si sa destinée était plus grande qu’elle ne l’avait souhaité ? Aura-t-elle le courage ...
L'immortelle et les larmes de saphir
11.70
Paul se réveille sur une plage incapable de se remémorer ce qui l’a mené là. Petit à petit, les souvenirs reviennent avec la découverte de celle qui l’a suivi dans cette étrange aventure. Pourtant ce qui ressemblait à une histoire d’amour se révèle être une véritable machination.
La morsure du ver luisant
11.70
Anaëlle se retrouve dans un lieu étrange. Elle ignore qu’elle est morte. C’est au fil du temps que la jeune fille découvrira que l’on souhaitait se débarrasser d’elle. Elle décidera alors de se venger. Sa vengeance sera plus forte que tout et deviendra une obsession. Arrivera-t-elle à ses fins ?
La mal-aimée
11.70
« Comme je posais à ma tante cette question toute simple : — Comment j’étais lorsque j’étais enfant ? Tandis que je m’attendais à ce qu’elle me réponde : — Tu riais tout le temps. Elle eut cette réponse terrible : — Tu étais inaccessible. Ce mot, terrifiant lorsqu’il évoque une petite fille, m’avait laissée sans voix. » À la croisée de deux névroses : ...
La petite fille qui riait tout le temps...
20.50
« Je vais vous délivrer, mon âme va enfin accomplir sa pulsion véritable, mon venin n’était que pour vous divertir, maintenant est mon véritable supplice : tuer, manger Gargantua. Je ne me retiens plus, je ne tourne plus, je ne vois plus les étoiles, le sable noir de mortalité est ouvert, seulement le vide dans mon verre d’eau, ce chiffre va brûler avec le reste des divisions, la ...
Sang
12.40
Un dimanche d’été 2013, sur une plage, le professeur Dubois engendre, par sa mort, la rencontre invraisemblable de personnes que tout oppose à première vue. À travers une journée, dans un silence ou un brouhaha, Malik, Clara, Gaspard, Maria et les autres nous dévoilent alors que rien n’est prédictible dans la vie et que le sens profond de celle-ci est peut-être là, dans cette ...
Ce sens
11.70
Simon est le seul élève issu d’une banlieue populaire dans une classe de sixième d’un collège bourgeois. Il y rencontre Léo, solitaire et mystérieux, qui semble lui aussi mal à l’aise avec son environnement. En effet, son esprit reste attaché au lieu féérique dans lequel il passe toutes ses vacances. Léo décide un jour de faire découvrir cet endroit à son camarade de classe, ...
L’île de Léo
18.90
Dans un petit bourg de la France profonde, quelques personnes se rassemblent régulièrement et évoquent souvent les grands problèmes du moment. Progressivement, les choses s’organisent en forme de petite société savante qui débat sur des sujets de toute nature. Mais, peu à peu, l’étrange se manifeste, les questions se multiplient et un suspense s’installe. Cette petite équipe, ...
L’écoute
18.90
La descente à la nage de la Seine, de sa source jusqu’à la mer, par le jeune Arthur Germain, force l’admiration. Arthur, la Seine, Violette et moi est un ensemble de parcours et d'anecdotes d’un challenge incroyable transmettant un dialogue chaleureux entre générations. Accompagnés d’échanges qui traversent l’histoire et la géographie des lieux et qui ouvrent des perspectives ...
Arthur, la Seine, Violette et moi
12.40
1 2 3 262