`
_

La Palestine assassinée

En cette période de chasse aux sorcières où critiquer Israël est facilement taxé d’antisémitisme et où l’amalgame entre ce délit et l’antisionisme se répand un peu partout, revenir au passé, aux prémices du sionisme, cela semble bien nécessaire pour une meilleure compréhension du présent et de l’avenir et pour rétablir une vérité à laquelle ont droit en premier lieu les Palestiniens. Hé oui, l’histoire écrite par les vainqueurs, pourtant sérieusement mise à mal par les travaux remarquables des « nouveaux historiens » israéliens, reste malgré tout acceptée par beaucoup… Aussi, l’on continue à parler du « problème palestinien » comme si la responsabilité de la situation actuelle n’en incombait ni à Israël, ni à ceux qui avaient permis son établissement ! On continue à croire au mythe d’« une terre sans peuple pour un peuple sans terre », aux mensonges quant au soi-disant départ volontaire des habitants. On zappe la réalité de la NAkba et ses horreurs : le nombre de Palestiniens tués, les 800.000 expulsés, les villages et villes anéantis, le nettoyage ethnique, la voracité pantagruélique de l’état colonisateur.
Et pourtant les faits sont là. Les preuves sont irréfutables. On ne peut faire comme si on ne savait pas. Il y va de la justice et de la survie du peuple palestinien.
Ce livre, l’auteure l’a conçu comme un outil pour qui n’a pas lu les Finkelstein, Pappé, Sand, Chomsky et autres analystes pointus. Elle espère qu’il donnera (notamment aux enseignants) les bases essentielles à la compréhension de l’idéologie sioniste, ferment de l’installation juive en Palestine et de l’éviction de ses habitants légitimes et qu’en découlera une réflexion critique indépendante de toute manipulation et propagande.

prices from

10.00

Effacer
Hors stock