`
_

Pensées diverses

Les textes s’enracinent dans un constat entre ce que nous sommes et ce que nous devons être, entre l’absurde et le bon sens, entre le paraître et le réel, entre le naturel et l’artificiel.
Tous les textes mettent en exergue cette distorsion entre ce que l’homme véhicule et ce qu’il se doit d’être. C’est toujours l’absurde qui constitue le point de départ de toutes ces réflexions.
Cette distorsion est exprimée par images alors que le philosophe l’énonce par le biais de concepts et de raisonnements. La poésie suggère la réflexion, provoque l’interrogation en stimulant
I’ Affect, trouble le Sentiment en soulevant l’Emotion à l’égard de ce paradoxe existentiel, de ce paraître superficiel, devenu hélas, la norme à laquelle nous mesurons notre existence.
C’est ainsi que le verbe endosse toute sa puissance créatrice, toute sa magnificence salvatrice pour générer un univers, dans lequel le bon sens emplit nos âmes de quiétudes à l’idée de
se retrouver enfin face à soi-même, sans masque et sans la moindre imposture.

prices from

12.00

Effacer
Hors stock